Créer entreprise en Thailande

Comment ouvrir une entreprise en Thaïlande en tant que français ?

Vous envisagez d’ouvrir une entreprise en Thaïlande en tant que français ? Il y a quelques étapes à suivre et des informations à prendre en compte. Dans cet article, nous allons vous guider sur les principales étapes et conseils pour ouvrir votre entreprise à la Thaïlande.

Les étapes pour ouvrir une entreprise en Thaïlande

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en Thaïlande ? Vous vous demandez quelles sont les étapes à suivre ? Nous vous invitons à découvrir les différentes étapes à suivre pour ouvrir une entreprise en Thaïlande en tant que français. Vous apprendrez ainsi tous les aspects à prendre en compte et les démarches à effectuer pour monter votre entreprise.

Définir le type d’organisation

Avant de pouvoir ouvrir une entreprise en Thaïlande, il est important de définir le type d’organisation que vous souhaitez créer. En effet, il existe plusieurs types d’entreprises en Thaïlande, notamment les sociétés à responsabilité limitée (SARL), les sociétés anonymes (SA) et les sociétés en commandite par actions (SCA). Chaque type d’entreprise a ses propres avantages et inconvénients, il est donc important de choisir celui qui convient le mieux à votre projet d’entreprise.

Une SARL est une entreprise qui est gérée par une ou plusieurs personnes, appelées les associés. Les associés de SARL sont responsables de la gestion de l’entreprise, mais ne sont pas responsables de ses dettes. En d’autres termes, si la SARL est en faillite, les associés ne seront pas tenus de payer les dettes de l’entreprise. Cela peut être un avantage pour les associés, car ils ne risquent pas de perdre leur maison ou leur voiture si l’entreprise fait faillite.

Une SA est une entreprise qui est gérée par une ou plusieurs personnes, appelées les actionnaires. Les actionnaires de SA sont responsables de la gestion de l’entreprise, mais ne sont pas responsables de ses dettes. En d’autres termes, si la SA est en faillite, les actionnaires ne seront pas tenus de payer les dettes de l’entreprise. Cela peut être un avantage pour les actionnaires, car ils ne risquent pas de perdre leur maison ou leur voiture si l’entreprise fait faillite.

Une SCA est une entreprise qui est gérée par une ou plusieurs personnes, appelées les commanditaires. Les commanditaires de SCA sont responsables de la gestion de l’entreprise, mais ne sont pas responsables de ses dettes. En d’autres termes, si la SCA est en faillite, les commanditaires ne seront pas tenus de payer les dettes de l’entreprise. Cela peut être un avantage pour les commanditaires, car ils ne risquent pas de perdre leur maison ou leur voiture si l’entreprise fait faillite.

Choisir un nom d’entreprise

Avant de commencer votre entreprise, vous devez choisir un nom. Ce nom doit être unique et ne doit pas être déjà utilisé par une autre entreprise. Pour vous assurer que le nom de votre entreprise est unique, vous pouvez effectuer une recherche auprès du registre des entreprises thaïlandaises.

Une fois que vous avez choisi un nom, vous devez le déposer auprès du registre des entreprises thaïlandaises. Vous devez également choisir l’adresse de votre entreprise. L’adresse de votre entreprise doit être enregistrée auprès du registre des entreprises thaïlandaises. Vous devez également fournir une description de votre entreprise.

Déposer les documents requis

Vous vous êtes décidés à ouvrir votre entreprise en Thaïlande et vous êtes donc prêt à entamer les démarches nécessaires pour y parvenir ? Vous êtes à la bonne adresse ! Dans cette section, nous allons vous guider à travers les documents à soumettre.

Pour ouvrir une entreprise en Thaïlande en tant que français, vous devez vous assurer de déposer tous les documents requis et légaux. Cela peut paraître exigeant mais c’est nécessaire pour que votre entreprise soit en règle. Vous devez fournir :

  • Une lettre de demande d’enregistrement au registre des entreprises qui doit comporter les informations concernant votre entreprise et son activité.
  • Un formulaire d’inscription qui doit être complété et signé par le directeur de l’entreprise.
  • Un certificat d’enregistrement, délivré par le registre des entreprises, qui sera nécessaire pour faire des démarches juridiques et fiscales.
  • Un certificat d’immatriculation et un certificat d’agrément d’entreprise sont également requis.
  • Un certificat de résidence qui doit être présenté par les actionnaires étrangers qui souhaitent ouvrir une entreprise en Thaïlande.
  • Un exemplaire des statuts de l’entreprise qui doit être soumis à l’autorité compétente.
  • Des documents relatifs à l’emplacement de l’entreprise tels que des baux, des contrats de location, etc.
  • Un document qui prouve que l’entreprise est enregistrée auprès des services fiscaux et un document qui prouve que l’entreprise est enregistrée auprès des services des impôts.
  • Un certificat de capital qui doit être produit par l’entreprise.
  • Un certificat de vérification des comptes qui doit être produit par l’entreprise.
  Comment fixer ses tarifs en étant freelance ?

Enfin, vous devrez également fournir un document attestant que l’entreprise a été notifiée à la police et à l’armée. Une fois que tous les documents requis sont déposés et que toutes les formalités sont remplies, votre entreprise sera enregistrée et pourra commencer à fonctionner.

Les avantages d’ouvrir une entreprise en Thaïlande

Maintenant que vous avez déposé les documents requis et choisi le type et le nom de votre entreprise, il est temps de découvrir les avantages d’ouvrir une entreprise en Thaïlande. Vous constaterez que cela peut offrir de nombreux avantages à votre entreprise et à vous-mêmes.

Des réglementations commerciales favorables

Vous souhaitez ouvrir une entreprise en Thaïlande et vous vous demandez quels sont les avantages à le faire ? L’un des principaux avantages est la réglementation commerciale très favorable, qui offre des possibilités intéressantes aux entrepreneurs étrangers. Découvrez ci-dessous pourquoi les réglementations commerciales en Thaïlande sont si attractives.

Une fiscalité très attractive

La fiscalité est un des facteurs les plus importants à prendre en compte lorsque vous ouvrez une entreprise à l’étranger. Heureusement, la Thaïlande est un des pays les plus avantageux en ce qui concerne la fiscalité. Toutes les entreprises sont soumises à un taux d’imposition unique de 20% sur les bénéfices, ce qui est très bas par rapport à la plupart des pays. De plus, les entreprises étrangères sont exemptes de toute taxe sur les dividendes. Il est donc très avantageux de créer une entreprise en Thaïlande.

Une flexibilité pour les étrangers

Lorsque vous ouvrez une entreprise en Thaïlande, vous n’avez pas besoin d’y être physiquement présent. En effet, la loi thaïlandaise permet aux étrangers de gérer leur entreprise à distance sans avoir à se déplacer. Il est également possible de déléguer la gestion de l’entreprise à un tiers, même s’il s’agit d’un étranger. Cette flexibilité permet aux entrepreneurs internationaux de se concentrer sur leur activité sans devoir se soucier des formalités administratives.

Un environnement sécurisé

Les lois thaïlandaises offrent une grande sécurité pour les investissements des étrangers. La propriété étrangère est protégée par la loi et les entreprises étrangères bénéficient d’un régime juridique spécifique. De plus, les entreprises enregistrées en Thaïlande bénéficient d’un droit de propriété intellectuelle et peuvent protéger leurs marques, leurs brevets et leurs droits d’auteur. La sécurité juridique est donc un avantage considérable pour les entreprises étrangères.

Un marché en plein essor

Vous souhaitez ouvrir votre entreprise en Thaïlande et vous vous demandez quels sont les avantages à le faire ? La Thaïlande est un pays à la croissance dynamique et offre des opportunités intéressantes aux entrepreneurs. Cette section se consacrera donc à expliquer le marché en plein essor de la Thaïlande et ses avantages pour les entrepreneurs français.

  Comment domicilier une entreprise offshore aux Seychelles ?

La Thaïlande est l’un des plus grands pays d’Asie et a connu une forte croissance ces dernières années. Cette croissance économique s’est accompagnée d’une hausse des investissements étrangers et d’une hausse de la consommation intérieure. Les opportunités pour les entrepreneurs sont donc nombreuses. La Thaïlande est aujourd’hui considérée comme un marché en plein essor et offre de nombreux avantages pour les entrepreneurs français.

La Thaïlande est très attractive pour les entrepreneurs français car elle propose des avantages fiscaux, une main-d’œuvre qualifiée, une infrastructure moderne, des accords commerciaux et des facilités de financement. Les entreprises françaises peuvent bénéficier d’avantages fiscaux, notamment des déductions pour l’investissement et des taux d’imposition réduits pour les bénéfices réalisés à l’étranger. La main-d’œuvre thaïlandaise est également très qualifiée et offre une flexibilité et une productivité élevées. Les infrastructures sont modernes et le gouvernement thaïlandais encourage l’innovation et la technologie. Enfin, les entreprises françaises peuvent bénéficier de facilités de financement et de nombreux accords commerciaux.

La Thaïlande est donc un marché en plein essor qui offre de nombreuses opportunités aux entrepreneurs français. Les avantages fiscaux, la main-d’œuvre qualifiée, les infrastructures modernes et les accords commerciaux sont autant d’atouts qui en font un marché attractif pour les entreprises françaises.

Une main-d’œuvre abondante

Vous cherchez à ouvrir une entreprise en Thaïlande ? L’un des avantages principaux de cette destination est sans aucun doute sa main-d’œuvre abondante.
En effet, le nombre de travailleurs qualifiés disponibles est très important dans ce pays et le taux de chômage y est très bas. La plupart des travailleurs thaïlandais sont qualifiés et très motivés.
De plus, le coût du travail est relativement bas et le salaire minimum est très acceptable. Les employés thaïlandais sont également très disciplinés et respectent généralement les règles et les processus définis par leurs employeurs.
Vous trouverez donc très facilement des employés qualifiés et motivés pour travailler dans votre entreprise.
Par conséquent, vous bénéficierez d’une main-d’œuvre abondante et de qualité pour votre entreprise. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur la croissance et le développement de votre entreprise.

Les étapes pour immigrer en Thaïlande en tant que français

Avec ces informations en tête, vous êtes maintenant prêts à passer à la prochaine étape : les étapes pour immigrer en Thaïlande en tant que français. Vous devez comprendre que le processus n’est pas le même pour tous, et qu’il peut y avoir des variations selon votre situation particulière. Nous allons toutefois vous donner les informations de base afin que vous puissiez commencer à planifier votre déménagement.

Obtenir un visa

Vous êtes un groupe de professionnels français voulant ouvrir une entreprise en Thaïlande et vous vous interrogez sur les procédures à suivre ? Obtenir un visa est l’une des premières étapes à franchir.

Il existe plusieurs catégories de visas pour entrer en Thaïlande, dont le visa de travail, le visa d’affaires, le visa touristique et le visa non-immigrant. Chacun de ces visas est destiné à une finalité spécifique et est assorti de conditions et de critères différents.

Le visa de travail est le plus souvent nécessaire pour ouvrir une entreprise en Thaïlande. Vous devez soumettre un certain nombre de documents pour obtenir ce visa, dont un contrat de travail signé par le demandeur et un employeur thaïlandais, un acte de naissance certifié, un certificat de bonne vie et mœurs et une lettre de motivation.

Une fois les documents requis soumis, vous devrez effectuer votre demande auprès du bureau des visas thaïlandais et attendre leur réponse. Si votre demande est acceptée, vous recevrez un visa de travail valable pendant un an.

  Comment domicilier une entreprise offshore aux Seychelles ?

Enfin, une fois que vous avez obtenu votre visa de travail, vous êtes autorisé à ouvrir votre entreprise en Thaïlande et à travailler légalement dans le pays.

Trouver un emploi ou un investissement

Vous souhaitez immigrer en Thaïlande en tant que français ? Vous avez pris la bonne décision ! Afin de réussir, la première étape est de trouver un emploi ou un investissement. Pour vous aider à trouver le bon emploi ou investissement, voici quelques conseils :

  • Renseignez-vous sur les opportunités d’emploi: Pensez à vous renseigner sur les opportunités d’emploi en Thaïlande, en particulier celles qui s’adressent aux ressortissants français. Plus vous en apprendrez sur le marché de l’emploi thaï, plus vous aurez de chance de trouver un emploi approprié.
  • Investissez dans une entreprise thaïlandaise : Investissez dans une entreprise thaïlandaise et profitez des avantages fiscaux et des incitations à l’investissement offerts par le gouvernement thaïlandais. Vous pouvez également ouvrir votre propre entreprise ou acheter une entreprise existante pour vous assurer un emploi stable.
  • Trouvez des contacts dans le domaine d’activité : Trouvez des contacts dans le domaine d’activité qui vous intéresse. Des réseaux comme LinkedIn peuvent être très utiles pour rencontrer des gens qui pourront vous aider à trouver un emploi ou un investissement approprié.
  • Explorez les possibilités de travailler à distance: Si vous ne pouvez pas trouver un emploi ou un investissement en Thaïlande, vous pouvez toujours envisager de travailler à distance. Vous pouvez trouver des emplois en ligne qui vous permettent de travailler à votre rythme et de rester connecté avec votre entreprise en France.

Suivez ces conseils pour trouver un emploi ou un investissement approprié en Thaïlande en tant que français, et vous serez bien parti pour réussir votre immigration !

Demander une résidence permanente

Vous souhaitez immigrer en Thaïlande en tant que français ? Alors vous devez commencer par demander une résidence permanente. Pour cela, la procédure est la suivante :

  • Collectez tous les documents nécessaires : pièce d’identité, certificat de naissance, certificats de mariage et de décès (le cas échéant), certificat médical, preuve de moyens financiers, diplômes et/ou certificats de travail, etc.
  • Réunissez les frais d’inscription : les frais d’inscription sont de 2 000 bahts (environ 50 euros).
  • Remplissez le formulaire de demande de résidence permanente : le formulaire est disponible auprès des bureaux des services d’immigration.
  • Présentez-vous à l’entretien : vous devrez répondre à un certain nombre de questions sur vos motivations et votre expérience professionnelle.
  • Vous recevrez votre certificat de résidence : une fois votre demande acceptée, vous recevrez votre certificat de résidence.

Ainsi, obtenir une résidence permanente est la première étape pour immigrer en Thaïlande en tant que français. Une fois cette formalité achevée, vous pourrez commencer à étudier la possibilité d’ouvrir votre propre entreprise dans le pays.
Ainsi, nous avons vu que ouvrir une entreprise en Thaïlande est un processus relativement simple pour un français. Vous devez prendre en compte tous les facteurs, dont la législation et les procédures spécifiques à votre type d’entreprise. Vous devez également vous assurer de disposer de fonds suffisants pour le lancement de l’entreprise et pour couvrir les frais de fonctionnement. Enfin, vous devez vous assurer que vous et votre équipe êtes prêts à vous engager dans un projet à long terme dans ce pays.

Il est primordial de bien préparer votre projet pour l’ouverture de votre entreprise en Thaïlande afin d’en tirer le meilleur parti. En suivant les étapes susmentionnées, vous êtes sur la bonne voie pour devenir un entrepreneur prospère dans ce pays merveilleux.

Pierrick De Latourelle
Pierrick De Latourelle

Passionné pour l'univers de l'entreprenariat, je distilles mes conseils en matière de création et gestion de business en France mais aussi à l'étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *